La pilule contraceptive contre les règles douloureuses

Si le premier rôle de la pilule contraceptive est d’empêcher une grossesse non désirée, elle aurait également la vertu de soulager les douleurs menstruelles. En effet, bon nombre de femmes vivent mal la période de menstruation : la douleur s’ajoute à l’inconfort, à l’apparition d’acné, etc. Cette vive douleur au bas du ventre durant ses règles s’appelle la dysménorrhée.

Acheter votre pilule directement chez notre partenaire :
Commander sa pilule en ligne rapidement
Règles douloureuses et pilule contraceptive
Règles douloureuses et pilule contraceptive

En quoi la pilule soulage-t-elle les douleurs menstruelles ?

Selon les spécialistes, c’est un taux élevé de prostaglandines dans le sang des règles, ainsi qu’une hypersensibilité de l’utérus qui provoquent les règles douloureuses. Certains gynécologues prescrivent alors aux jeunes femmes souffrant de dysménorrhée la pilule contraceptive, afin d’atténuer les maux liés aux règles, notamment si les douleurs sont persistantes. Depuis les années 1960 en effet, des gynécologues recommandent l’utilisation de la pilule contraceptive pour le traitement des règles douloureuses.

Dans la plupart des cas, la prise de pilule contraceptive supprime définitivement les douleurs menstruelles. En effet, les saignements deviennent moins abondants, et les contractions moins fortes. En outre, la production de prostaglandines diminue parce que l’ovulation est inhibée.

Même si des études montrent que l’utilisation de contraceptifs oraux combinés réduit les douleurs menstruelles, la pilule n’est pas autorisée par la réglementation européenne pour traiter les douleurs menstruelles.

D’autres méthodes pouvant soulager les règles douloureuses

  • Prendre des anti-inflammatoires de type Midol dès le début de ses règles, voire quelques jours avant ;
  • Prendre des antispasmodiques avec (ou non) le paracétamol pour calmer les contractions de l’utérus ;
  • Placer une bouillotte d’eau chaude sur la région de l’abdomen, un remède de grand-mère toujours efficace ;
  • Bouger en faisant par exemple une marche rapide pour activer la circulation dans le bas ventre et réduire ainsi la douleur ;
  • Éviter de stresser en se détendant (yoga, balade, piscine, etc.), le stress pouvant doubler la douleur ;
  • Arrêter de fumer et éviter de boire de l’alcool notamment lorsqu’on attend ses règles ;

Une pratique régulière d’exercice physique (natation, vélo, musculation, marche, etc.) contribuerait également à diminuer progressivement les douleurs menstruelles, parce que cela favorise l’oxygénation du corps.

Attention ! Il faut éviter de prendre l’aspirine, parce qu’elle peut entraîner une hémorragie, en fluidifiant le sang.